Des réponses à vos questions

Cette redevance est-elle plus juste que la redevance actuelle ?

OUI. L’instauration d’une part incitative est basée sur le nombre de présentation de bacs. Un foyer produisant peu de déchets et se limitant à 12 levées annuelles ne payera pas de part variable. A l’inverse, un foyer présentant son bac à la collecte toutes les semaines payera une part variable importante.

 

Je risque de payer pour mes voisins s’ils mettent leurs déchets dans mon bac ?

NON. La redevance incitative comptabilise le nombre de levées et non le poids de votre bac. Même si des personnes ajoutent illégalement leurs déchets dans votre bac, cela ne changera rien au nombre de fois où vous l’aurez sorti dans une année. Cela reste cependant très marginal et le SMICTOM pourra intervenir auprès de vos voisins le cas échéant.

 

Il devrait y avoir moins de déchets ménagers à long terme ?

OUI. Les collectivités qui ont mis en place une tarification incitative ont vu la production de déchets par habitant diminuer de 20 à 30 % selon un bilan de l’ADEME* publié en 2014. 

 

Vous n’avez pas peur de voir augmenter les dépôts sauvages ?

NON. Il peut y avoir une légère hausse des dépôts sauvages dans la première année de mise en place, d’autres collectivités ont connu ce problème. Mais les comportements reviennent à la normale après quelques mois et, si nécessaire, après sanction. Si chacun joue le jeu, il n’y aura pas de dépôts sauvages.

 

Les habitats collectifs sont-ils concernés ?

OUI. Les bacs seront équipés de puces, comme pour les maisons individuelles. Une fois pleins, ils seront à présenter à la collecte. La part fixe de la redevance dépendra du nombre de personnes au foyer. La part variable sera collective, et donc répartie entre les foyers. Pour accompagner la démarche de réduction des déchets, le SMICTOM peut mettre en place des composteur collectifs dans les résidences.

 

J’ai droit à 12 levées de mon bac pucé dans la part fixe de la redevance incitative. Le camion ne passera plus qu’une fois par mois ?

NON. Le camion de collecte continuera à passer toutes les semaines pour ramasser les bacs d’ordures ménagères. Vous êtes donc libre de présenter votre bac autant de fois que vous le souhaitez, en sachant quà partir de la 13ème levée, ce sera inscrit dans la part variable.

 

Peut-on éviter les mauvaises odeurs ?

OUI. Pour éviter les mauvaises odeurs, nous vous conseillons de composter vos déchets fermentescibles, de déposer vos ordures ménagères dans des sacs bien fermés, et de placer votre bac à l’ombre l’été. Le SMICTOM propose toute l’année des composteurs à prix préférentiel. Les points de vente sont situés au siège du SMICTOM (à Javené) et dans les déchèteries de Saint-Aubin du Cormier et Maen Roch. Renseignez-vous auprès de l’agent d’accueil !

 

Si je ne présente jamais mon bac gris, serai-je exempté de redevance ?

NON. Un foyer qui ne sort jamais son bac devra tout de même s’acquitter  de l’abonnement au service, qui comprend, outre la collecte des déchets ménagers, la collecte des sacs jaunes, l’accès en déchèterie, le traitement de déchets ainsi que les actions de prévention mises en place sur le territoire.

 

Des solutions sont-elles proposées pour les assistantes maternelles ou les chambres d’hôtes ?

OUI. Les assistantes maternelles et les propriétaires de gîtes pourront être dotés d’un bac plus grand, ce qui compensera leur plus grande production de déchets.

 

Vous avez des questions sans réponse ? Posez les à communication@smictom-fougeres.fr

 

Demande de carte

Carte déchèterie

Payez votre facture

 Widget paiement

ActualitésActualités

Les déchets dangereux des professionnels

affiche déchets dangereux

Le SMICTOM, en partenariat avec la Chambre des...

Sacs jaunes : attention aux erreurs !

erreur de tri

Ces dernières semaines, plusieurs éléments...

Le centre de tri

opération de tri

Une fois déposés dans les sacs jaunes, que...

Documents à télécharger

Publications

La ludothèque

La ludothèque


Propulsé par e-majine  |  Conception : Startup